Config domotique : un écran Jeedom tactile et antenne déportée

Pi Screen Jeedom 4

Un écran Jeedom pour quoi faire ? A-t-on besoin de savoir ce qui se passe dans la maison ? Et bien oui. Pourtant, un simple constat la domotique chez beaucoup (voir tous) c’est : une multitude de capteurs et un peu moins de déclencheurs.

Des capteurs de températures, des interrupteurs, détecteurs de fumée, lumière, télécommande infrarouge etc.

Mais il ne faut pas négliger le « retour d’informations ». Celui-ci peut prendre plusieurs formes :

  • écrite (SMS, email, Telegram …)
  • vocale (Squeezebox, TTS, Jarvis …)
  • visuelle (Dotti, Nimbus, écran …)

L’avantage des deux premiers est de pouvoir utiliser les interactions Jeedom. Mais la simplicité du visuel et l’affichage continue ont ses avantages. Bref, ce retour d’info de Jeedom vers l’habitant sous une forme n’exclut pas les autres, au contraire.

Ici, je vais prendre comme cas d’usage un Raspberry et son écran officiel. Pas une tablette Android avec un Imperihome car je souhaite profiter d’un Linux pour compléter l’usage d’écran. On verra ce point plus loin.

Matériel

Commencons par lister le matériel nécessaire au montage :

Soit un total de 146€ pour ce montage. C’est un écran 7″ et c’est donc plus cher que certaines tablettes Android oui. Mais les tablettes Android sont vites obsolètes au niveau logiciel, ce qui veut dire non maintenu à jour, failles possibles dans votre maison ou bien simplement ne vieilliront pas bien.

Pourquoi un Pi Screen et pas une tablette

Si je devais lister mes raisons de préférer une telle composition :

  • Raspbian est tenue à jour, même si le Pi 4 sort demain, la Raspbian c’est la même donc logiciellement on a le temps de voir venir
  • Etant par définition un montage, la maintenance est pour moi plus facile. On grogne sur les SD des Pi, mais au moins si elle se corrompt, on ouvre la boite on la change et c’est fini.
  • Ne pas avoir un Android sur la tablette, c’est m’évitez des accros avec les enfants qui installeront tout un tas d’applis du market (oui ou alors vous faites exprès de prendre une tablette qui n’accepte pas le market …)
  • Linux me permet de choisir exactement ce que je vais faire et comment (ouverture automatique du design en plein écran)
  • Linux toujours me permet de pouvoir réutiliser ce Pi pour autre chose que l’écran, par exemple le Bluetooth et le Mirror

Pi Screen Jeedom 2

Pi Screen Jeedom 3

Montage

Alors mon premier écran est monté depuis quelques semaines, j’ai pas pris de photo. Le deuxième sera là bientot mais bon, c’est pour votre bien que je prend pas de photos 🙂 Je demanderais à madame si elle veut bien essayer.

Mais sinon, vu qu’on est là pour donner des idées mais pas du copier-coller, le montage tient en :

  • coller une Raspbian Pixel sur la carte SD (par la méthode que vous préférez, moi c’est dd, pas le cochon, pas la commande vi mais le binaire … mais ca marche avec imagediskwriter et tous les autres)
  • mettre la SD dans le Pi (admettez, y a pas besoin de photo montage pour ca, si ?)
  • connecter l’écran sur le Pi, visser le Pi sur l’écran (la notice de l’écran à le nécessaire, hop esquive la photo)
  • fermez le boitier (la not… ah vous avez compris, bon ok)
  • branchez l’alimentation (et des deux côtés, sur le Pi et la prise)

Voilà, vous avez logiquement un Pi qui démarre et arrive sur une session ouverte.

Pi Screen Jeedom 6

Oui mais l’écran est inversé ? Et y a pas de clavier ?

Configuration

Alors l’écran inversé, on va commencer par ca.

Donc à votre préférence, il va falloir un clavier USB ou bien se connecter en SSH sur le Pi. Personnellement j’utilise que SSH pour ca, mais j’ai aussi un clavier USB avec trackpad que je garde à la maison pour justement au besoin sur le Pi Kodi, un de ses Pi etc

Inverser l’affichage

Donc là on se retrouve avec un affichage inversé, la tête en bas. Pas terrible. Mais il suffit d’ajouter une ligne d’option dans un fichier.

Le fichier en question :

/boot/options.txt

Vous pouvez l’éditer avec vi ou nano, comme vous préférez. Et il faut ajouter la ligne suivante :

lcd_rotate=2

Un reboot et c’est fini. Pas très compliqué pour le coup.

Lancement auto de Chromium

Maintenant faudrait que notre design s’affiche par défaut. Et en plein écran si possible.

Là on part d’une Raspbian avec Pixel. Avec ouverture de session automatisée. Il suffit donc d’ajouter un chromium en démarrage auto, avec l’adresse du design Jeedom et en indiquant plein écran.

Pour avoir l’adresse de votre panel, ouvrez le dans un navigateur vous aurez :

https://monjeedom/index.php?v=d&p=plan&plan_id=1

Pour le mode plein écran (plein écran de Jeedom, pas de l’écran), ca donne :

https://monjeedom/index.php?v=d&p=plan&plan_id=1&fullscreen=1

Ok, donc cette adresse du design, on va s’en servir maintenant sur le Pi.

Il faut éditer ce fichier :

~/.config/lxsession/LXDE-pi/autostart

On va y supprimer la dernière ligne :

@point-rpi

Et ajouter deux lignes :

@sed -i 's/"exited_cleanly": false/"exited_cleanly": true/' ~/.config/chromium Default/Preferences
@chromium --noerrdialogs --kiosk https://monjeedom/index.php?v=d&p=plan&plan_id=1&fullscreen=1 --disable-translate

Bilan

L’option –kiosk sert à ouvrir en plein écran.

Dans le fichier je laisse les lignes qui activent le screensaver, ca permet d’éteindre l’écran automatiquement après une non utilisation.

Un reboot et vous tomber sur la page Jeedom mais il faut saisir votre compte (clavier USB nécessaire ici)

Un dernier reboot et c’est bon.

Fini

Voilà, là pour la partie purement « écran » de Jeedom, vous avez fini sur le Pi. Toute modif du design se fait depuis n’importe quel Jeedom donc vous pouvez le faire de votre PC et redémarrer l’écran pour prise en compte.

A chacun de voir ce qu’il veut mettre sur le(s) design(s). Moi j’avais pas encore de design, c’est une bonne occasion de m’y mettre.

Pi Screen Jeedom 1

Pi Screen Jeedom 5

Pour aller plus loin

Je vais en profiter pour évoquer des petites idées pour compléter l’usage de cet écran.

Configurer le hostname depuis votre routeur

Alors, ca va peut être paraitre bizarre comme idée mais y a de la logique derrière 🙂

On a de plus en plus d’objets connectés qui ont une IP, gérer les réservations sur notre routeur permet d’avoir une centralisation et une meilleure vue globale.

Ca c’est pour les réservations. Mais en même temps on défini un hostname qui correspond (quand votre routeur le permet), donc on a :

MAC ADDR – IP réservée – hostname défini

Pourquoi faire ca ? Et bien en ayant cette conf, si vous dupliquez votre carte SD sur un nouveau Pi par exemple, automatiquement il sera joignable par ce hostname et lui-même va l’utiliser. Vous n’aurez pas 2 fois raspberrypi par exemple.

Normalement, c’est tout ce qu’il y a à faire sur les versions actuelles. Dhclient prend automatiquement le hostname fourni par le DHCP. Sur d’anciennes versions j’avais eu à utiliser un script en hook comme celui-ci.

Ce hostname par exemple pourra être utilisé par squeezelite pour se déclarer dans Logitech Media Server.

Encore une bonne raison d’avoir un routeur à vous et de ne pas vous baser sur celui du FAI. Une maison domotisée c’est aussi important que les capteurs.

Antenne BLEA

Et bien oui quand même, l’occason est trop belle. Un Pi 3 bluetooth intégré paf paf antenne BLEA. Si vous avez réutilisé un Pi2 ou autre, hop une clef Bluetooth et c’est faisable aussi.

Alors comment on configure le Bluetooth ? Et bien sur la Raspbian Pixel, ca marche de base le bluetooth intégré est vu.

Reste depuis Jeedom a déclarer l’antenne. Merci Sarakha63 encore.

Utilisation d’un Mir:ror

Le Mir:ror de Violet, ceux à l’origine des lapins Nabaztag et Karotz. Donc c’est un lecteur RFID dont les tags sont des petits lapins en 3D, portes clés ou des autocollants.

J’ai prévu le plugin pour pouvoir faire tourner le service sur une antenne sans Jeedom. C’est pas aussi simple que BLEA je vous préviens car je pensais être le seul à m’en servir. Maintenant que le premier écran est là, va falloir que je vois pour améliorer ca.

Squeezebox / Logitech Media Server

Un autre usage possible est en tant que Squeezebox. Quelques possibilités :

  • une enceinte USB alimentée par le Pi (je l’ai souvent utilisé en appoint c’est suffisant)
  • des enceintes branché sur la sortie son du Pi ou une extension DAC (jamais utilisé)
  • une enciente Bluetooth en l’appairant à l’avance

Là il faut installer squeezelite et le must c’est de modifier ses options de démarrage pour lui faire utiliser le hostname en nom déclaré. Ainsi votre Squeezebox remontera avec un nom compréhensible et pas uniquement la MAC.

PlayTTS

Une alternative à Squeezebox serait d’utiliser PlayTTS. Même choix de configuration audio. Et dans Jeedom il suffit de le déclarer en hôte distant.

 

32 thoughts on “Config domotique : un écran Jeedom tactile et antenne déportée

  1. Nickel, merci pour ce tuto, petite question tout de même, l’écran reste-t-il toujours allumé et si oui existe-t-il un moyen de l’allumer facilement (appui sur l’écran ?)
    Merci

    • Je me méfie de ces écrans. Connectique c’est HDMI+USB et souvent le touch panel (en USB) le pilote est pas inclu dans Raspbian.
      Après au niveau qualitatif c’est pas génial et ca fait très bricolage car tu as beaucoup plus de cables.
      J’ai commencé par ce genre d’écran dans une boite en bois où je l’avais incrusté, et c’est juste bof au final j’ai abandonné.

  2. Tres bon article, meme si je préfere personnellement ma tablette android au mur. Mais je suis seul donc je suis certain que personne d’autre ne touchera a la tablette lol

  3. Merci pour l’article que j’ai trouver excellent, je partage complètement ton analyse. Comme deja dit sur g+ j’ai un écran 22″ sous android et son seul défaut est android !!!!! Il était super bien au début pendant bien 2 ans puis plus aucune maj possible, bloqué en android 4.4.2 avec un cpu poussif et une gestion de la ram castastrophique. Au final l’écran est pratiquement inutilisable 🙁 je vais essayer de récupérer l’écran tactile et mettre un voyo ou un truc comme ça mais si je n’y arrive pas je pars vers ton choix qui est évolutif 😉 et c’est bien la l’essentielle 😉 au plaisir

  4. salut, ca l’air vraiment la solution, pour faire pilote aisément ta solution domotique a toute la famille.

    Petite question. tu pense ca marcherait avec un raspberry pi zero ^^

    • Alors si le Pi Zero a le connecteur écran pourquoi pas. Après faut pas oublier qu’il lui faudra une clef Wifi. Je prévois d’utiliser le bluetooth ce que le Zero n’a pas. Si t’as besoin de mettre un clavier pour 2-3 opérations, le Pi3 a ses 4 connecteurs dispo dans le boitier. Boitier qui a toute la place pour le Pi2 et Pi3.
      Le Zero est bien quand on veut gagner de la place ou moins d’usage polyvalent (j’en ai un sur l’unipi et sur l’opensprinkler)

  5. Bonjour j’ai un routeur Synology. Peut tu expliquer un peu plus comment faire le hostname, je suis pas expert en informatique mais je me débrouille. J’ai bien réservé une adresse IP à mon pi2, et je suis intrigué par ton astuce.

    • Oui ça répond a quelques demandes : écran plus grand, poe, mural. Mais ça risque de pas être le même prix. Et c’était pas censée sortir il y a longtemps déjà ? D’où le hub USB.

  6. Effectivement, c’est un budget beaucoup plus conséquent, pratiquement 2 fois plus cher! J’avais communiqué en Février avec le fondateur du Hack DiskioPi et il m’avait répondu: « le prix n’est pas encore déterminé, sans doute aux alentour de 260-280€. Un financement participatif sera lancé au printemps, si tout se passe bien. »
    Je le suis sous Twitter, le projet avance doucement mais sûrement.

  7. Bonjour j’ai également commencer cette configuration. Cependant petit problème pour le lacement automatique de Jeedom. J’ai installé jeedom pour raspberry sur la carte sd. Cependant je n’arrive pas à trouver le fichier autostart pour le modifier

  8. Bonjour, ok je n’avais pas fait trop attention. Donc pour vous le jeedom est sur un autre hardware?

    Merci de votre retour rapide

    • Oui c’est pas un Jeedom, c’est assez clair quand on parle d’écran de controle c’est pas sur le jeedom même (et on parlerait pas d’antenne BLEA par exemple)

Laisser un commentaire