Shelly Jeedom

Shelly 1 : domotiser une prise pour 10 euros

Shelly 1 est le premier module de la gamme Shelly. Disponible pour 10 euros, voyons ce qu’il vaut et surtout découvrons au passage les produits Shelly.

 

Shelly 1

Shelly 1, pour découvrir la gamme Shelly

Ces dernières années, on a vu émergez plusieurs gammes qui rendent la domotique accessible. Et du coup, ceux qui cherchaient le DIY pour une raison de budget se retrouvent avec de beaux produits tout prêts. Mais aussi une amélioration pour tous car on retrouve des produits esthétiques et complets accessibles désormais. Et pas uniquement des modules RF433 au look grossier.

Dans ces produits arrivés récemment, on retrouve biensur Xiaomi, ou Sonoff dans les produits pas cher qu’il y a juste à flasher. Et bien désormais il y a aussi Shelly.

Sonoff est devenu très connu chez les “bidouilleurs” car facilement modifiable pour être chargé avec le firmware ESPeasy et profiter d’un relais wifi pas cher.

Et bien Shelly c’est pareil, mais sans avoir besoin d’être flashé. En fait, ils fournissent dans leur doc ce qu’il faut pour flasher en ESPeasy, sans avoir besoin d’ouvrir le boitier. Mais de base, avec Shelly on a :

  • une application téléphone qui permet de faire la configuration et piloter tous vos Shelly sur une interface unique.
  • un cloud qui permet de les piloter à distance sans besoin d’une box domotique (il est possible de couper l’option)
  • une possibilité MQTT
  • une API REST
  • et donc le firmware ESPeasy

Bref, tout est présent. Très bien pensé pour ca.

Le matériel est déclaré CE et pas pour China Export car … le produit n’est pas chinois, mais bulgare. Et ca, c’est aussi la bonne surprise, c’est sympa de voir que l’on a des produits qui ne sont pas que concus en Chine pour ce prix.

Car oui, Shelly c’est 10€ le relais simple (Shelly 1), 20€ le relais double (Shelly 2), 70€ le relais quadruple en rail din (Shelly 4 Pro), 25€ le module RGBW …

Shelly 1, installation

Alors, j’ai pas gardé de photo du déballage. Mais c’est la boite de la première photo. Une petite boite sympa blanche (le Shelly 2 arrive en boite noire) avec le module et une notice pliée.

Pareil, je vous montrerais pas comment on le paramètre, mais rien de sorcier. Une fois alimenté, il est détecté par leur appli mobile. L’appli est assez bien fichue vu qu’en un seul point elle vous gèrera tous vos Shelly et vous fait une présentation par pièce reprenant aussi la conso globale (car oui, à partir du Shelly 2, ils font la conso électrique)

Par contre, j’ai pris le temps de faire quelques photos du montage du Shelly 1 (trop tard pour le Shelly 2 en tout cas le premier arrivé, il est déjà monté)

Le Shelly 1 va me servir pour le palier à pouvoir faire ON/OFF sur la TV et ainsi se faire un peu mieux “entendre” des enfants.

Branchements

Alors, dans le principe, on trouve 5 fixations :

  • L : line, phase d’arrivée
  • N : neutral, le neutre
  • SW : pour l’interrupteur
  • 0 : pour l’arrivée du relais
  • 1 : la sortie du relais

Et voilà ce que ca donne pour une prise :

Le 220 en arrivée est injecter en L et 0. Le 220 de la prise est relié au 1. Le neutre est injecté lui sur N et la prise.

C’est ainsi que le SHelly est alimenté (L N) et que les prises seront elles alimentées uniquement quand le relais colle (1)

Le fil de terre lui sera branché directement sur la prise.

Une fois dans le bloc :

Alors ici c’est un bloc 4 prises peu profond. Du coup je sacrifie une prise (de toute facon la TV de l’étage + la Mi Box n’en consomme que 2)

Il est normalement possible de faire rentrer le module dans un boitier profond simple (surement plus facile avec du cable 1.5, ce qui n’est pas le cas à l’étage chez moi en plus des murs briques)

Résultat :

Shelly 1, utilisation dans Jeedom

Voilà, on a un Shelly qui permet de jouer de sa puissance de père et tyran qui coupe la TV pour le diner. Mais si on le fait avec Jeedom c’est encore mieux non ?

Shelly Jeedom

Et bien c’est faisaible, il y a un plugin pour ca par exemple. Le plugin vous demandera pour un nouvel équipement son IP et le type.

Et vous voilà avec un relais pilotable par Jeedom.

Et du coup, en plus des options offertes dans l’application Shelly (comme l’allumage au lever du soleil, planning …) on peut l’intégrer à Jeedom et par exemple à Loxone également ou encore votre assistant vocal préféré.

Pour moi, la base sera de l’éteindre le soir afin de s’assurer qu’elle ne reste pas allumée la nuit mais aussi pendant nos absences de la maison.

N’oubliez pas d’aller voir sur le site de Shelly pour vous rendre compte par vous même de leurs tarifs et voir la gamme au complet.